Insuffisant peu motivé
Distrait ou indiscipliné
C’est souvent les mêmes termes qui reviennent sur ce carnet
Qui m’est donné à faire signer
Il me manque un peu de structure
Alors tous les mois je suis convoqué
Je dis oui, Madame je vais travailler
Promis juré
Et j’essaie, oh oui j’essaie
De me concentrer, de m’appliquer
Mais ça va me quitter, malgré moi mes pensées
S’envolent sans se retourner

En classe je dessine à l’encre
Sur des cours notés en vrac
Je m’évade comme le cancre
Comme le cancre de Pennac
En classe je dessine à l’encre
Et je suis pris la main dans le sac
Mais j’assume, je suis comme le cancre
Comme le cancre de Pennac

J’ai divisé, j’ai rédigé
J’avoue, peut être un peu brodéCancre
Je n’ai pas dû comprendre la question donné
Je suis encore hors sujet
Qu’est ce qui se passe en moi devant cette page blanche ?
Je suis bloqué, heureusement que dans ma manche
Mes p’tits papiers viennent m’aider
Pour cette fois encore je vais copier
J’ai pas envie, j’ai vraiment pas envie
J’vois pas ce que vient faire cet x+2 dans ma vie
J’abandonne, tant pis

En classe je dessine à l’encre
Sur des cours notés en vrac
Je m’évade comme le cancre
Comme le cancre de Pennac
En classe je dessine à l’encre
Et je suis pris la main dans le sac
Mais j’assume, je suis comme le cancre
Comme le cancre de Pennac

Comment beaucoup d’entre nous, j’ai ce chagrin d’école
J’ai un truc décalé ou le sang qui batifole
Vers d’autres horizons, malgré moi ça me pousse
Je ne peux rien contrôler mais ils me disent tous
« Tu finiras au travail à la chaîne
Car tu es  fainéant c’est ton problème »
Alors pourquoi en dessin ai-je toujours 20/20
Pourquoi en musique aussi tout se passe bien ?
Ils appellent ça des capacités, mais
Mes lacunes, ils ne veulent pas y toucher
Une chose est sûre, cette scission se fait
Et je suis le seul à éprouver du regret
Une chose est sûre, cette scission se fait
Et je suis le seul à éprouver du regret

En classe je dessine à l’encre
Sur des cours notés en vrac
Je m’évade comme le cancre
Comme le cancre de Pennac
En classe je dessine à l’encre
Et je suis pris la main dans le sac
Mais j’assume, je suis comme le cancre
Comme le cancre de Daniel Pennac



Morro - "Le rythme des caractères"