Y a du grabuge, y a d'la bêtise,
Y a du mensonge qu'on se le dise !
Des guerres, des prisons, des tortures
Y a du remords, y a des rancœurs
Y a du mal de vivre et des pleurs
Des injustices, des méchants, des voleurs
Y a des vilains, des qui se croient malins
Y a des salauds, des qui s' croient rigolos
Y a du pétrole, y a du béton,
Y a plus d'nature et y a des cons
Mais y en a une qui mérite une chanson

Elle est ici dans mes bras
Elle accompagne mes émois
Et mes dérives
Elle me renvoie du bonheur
Beaucoup d'espoir et quelques heures
D' envie de vivre
Bien malgré moi

Y a de la haine, on est d'accord
Y a des grenades et y a des morts
Des bouts de peau, des parcelles de corps
Y a du chagrin, y a des adieux
Des amours mortes et dans les yeux
Des larmes blanches, des armes et des aveux.
Y a des soupirs, des enfants et des rires
Y a des regrets, le silence et la paix
Y en a qui dorment sur des cartons
Y en a qui ont perdu la raison
Mais y en a une qui mérite une chanson
 

Elle est ici dans mes bras
Elle accompagne mes émois
Et mes dérives
Elle me renvoie du bonheur
Beaucoup d'espoir et quelques heures
D' envie de vivre

Bien malgré moi

Y a des histoires d'import-export
Y a des forêts qui brûlent encore
Des fumées noires mais des contrats en or
Y a des extincteurs de baleines
Y a une issue mais y a des chaînes
Une échéance plus ou moins incertaine
Ca fait beaucoup, tout ça, dans un seul monde
Et c'est un coup à faire péter quelques bombes
J'arrête un peu, allez, c'est bon
Au bar j'vais m'faire un p'tit bourbon
Et puis à vous je dédie ma chanson.

Vous êtes ici tout près de moi
Vous accompagnez mes émois
Et mes dérives
Vous me renvoyez du bonheur,
Beaucoup d'espoir et quelques heures
D'envie de vivre

Bien malgré moi.

Imbert Imbert - "Débat de Boue"


ImbertImbert_Rouge2

crédit photo : Anna Mano